Le Yémen
   
Le Yémen
Situé à la pointe de la péninsule arabique, le Yémen est un pays unique en diversité aussi bien géographique (montagnes, désert, côtes...) que humaine par ses influences africaines, indiennes et britanniques. L'Arabia Felix, de son ancien nom, fut le passage obligé de la route de l'encens pendant des siècles. Il règne dans ce pays des 'rois mages' une atmosphère d'un autre temps, une magie mystique. Peuple de bâtisseurs connus pour leurs maisons hautes faites de pierre ou de pisé, les yéménites ont su préserver leurs traditions, culture de l'accueil et de la générosité qui en fait pour le visiteur un voyage hors du commun bien que peu touristique. En effet, le Yémen est le pays le plus pauvre de la péninsule arabique et est politiquement très instable. Jusqu'en 1962, lorsque l'Imam fut dépossédé de ses fonctions de roi absolu, le Yémen était l'un des pays les plus reclus au monde. Le Yémen, bien que démocratique, possède à sa tête depuis plus de 32 ans le même président omniprésent M. Ali Abdullah Saleh.


Notre voyage commencera dans la capitale Sanaa, ville des 'mille et une nuits', inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, aux souks bigarrés riches en odeurs épicées (photos 1 à 4 ). Puis nous visiterons les hautes montagnes du Djebel Haraz et ses villages de pierres perchés sur des promontoires rocheux vertigineux (photos 5 à 12 ). Nous irons ensuite au beau milieu de l'océan indien sur l'île incroyable de Socotra aux arbres curieux endémiques et aux plages vierges aux eaux turquoises (photos 13 à 18). De retour sur le continent, nous partirons pour le désert et les gorges de l'Hadramaout, des maisons aux couleurs pastelles du Ouadi Doan à la magnifique cité de Shibam, le 'Manhattan du désert', merveille d'architecture (photos 19 à 23). Puis nous suivrons les pas de Pasolini en arpentant les ruelles de Zabid, ville aux maisons blanchies à la chaux où a lieu chaque mois le plus grand marché aux bestiaux du pays (photos 24 à 29). Enfin, nous irons voir les pêcheurs des bords de la mer rouge ainsi que dans le golfe d'Aden où sévissent de nombreux pirates et où vivent de nombreux réfugiés somaliens (photos 30 à 33). De retour à Sanaa nous finirons par nous intéresser aux mâcheurs de Qat, sport national yéménite (photos 34 à 35), ainsi qu'aux femmes du Yémen, vêtues du costume traditionnel, le niqab noir, dans une culture musulmane ultra rigide, elles sont quasiment inaccessibles (photos 36 à 38).

Top